alcool et risques

ALCOOL ET CONDUITE, RESTEZ VIGILANT

10g

Pour éviter les drames de la route, il est indispensable de rester en dessous du taux maximum légal d'alcool au volant :

0,5 g d'alcool par litre de sang, ou 0,25 mg d'alcool par litre d'air expiré, et 0,2 g par litre de sang ou 0,10 mg d'alcool par litre d'air expiré, pour les conducteurs novices.

  • Il y a autant d'alcool dans un verre de bière que dans un verre de whisky-soda, soit l'équivalent de 10 g d'alcool. Ces quantités correspondent aux doses services dans un bar.
  • Chaque verre consommé fait en moyenne monter le taux d'alcool de 0,25 g/l de sang.
  • L'évolution du taux d'alcool varie selon le sexe, l'âge et la corpulence de l'individu. De plus, à consommation identique, certains paramètres (l'état de santé, le degré de fatigue, une alimentation déséquilibré, le tabagisme ou le stress) contribuent à faire augmenter l'alcoolisme.
  • Un individu en bonne santé élimine de 0,10 à 0,15 g d'alcool par litre de sang en une heure. Il n'existe aucune "recette" pour éliminer l'alcool plus rapidement.
  • Certains médicaments sont incompatibles avec la consommation d'alcool. Lisez attentivement la notice.

alcool

SOYEZ CONSCIENT DU RISQUE

Conduire sous l'emprise d'alcool met en péril sa propre sécurité et celle des autres usagers. Les premières perturbations sont constatées dès le premier verre.

A partir de 0,50 g/litre de sang, les risques sont réels :

  • le champ visuel est rétréci ;
  • la perception du relief, de la profondeur et des distances est modifiée ;
  • la sensibilité à l'éblouissement est plus importante;
  • la vigilance et la résistance à la fatigue diminuent ;
  • la coordination des mouvements est perturbée ;
  • l'effet désinhibant de l'alcool amène le conducteur à sous-évaluer les risques et à surestimer ses capacités.

PREVOYEZ VOTRE RETOUR

Il est facile de s'organiser pour qu'une soirée ou un repas ne se termine pas tragiquement.

Si vous avez consommé de l'alcool et que vous êtes au-dessus de la limite légale d'alcoolémie, plusieurs solutions existent :

  • solliciter des amis qui n'ont pas bu pour vous accompagner ;
  • utiliser les transports en commun ou appeler un taxi ;
  • attendre sur place que votre alcoolémie diminue et la tester avec un éthylotest avant de repartir.

alcool2

AYEZ LE RÉFLEXE ÉHTYLOTEST
Lorsque vous avez consomméde l'alcool, ne prenez pas de risque. Mesurez votre alcoolémie avec un éthylotest : soufflez, vous saurez.


Il exite deux types d'éthylotest.

Les éthylotests chimiques

Un éthylotest chimique est un appareil de mesure constitué d'une poche en plastique dans laquelle l'utilisateur souffle et d'un tube contenant un réactif jaune qui devient vert en présence d'alcool. Il ne précise pas le degré exact d'alcoolémie, mais indique si l'utilisateur est au-dessous ou au-dessus de l'alcoolémie légale.

Il n'est utilisable qu'une fois et par une seule personne.

Les éthylotests électroniques

Un éthylotest électronique est un appareil de mesure muni d'un embout jetable dans lequel l'utilisateur souffle. La mesure de l'alcoolémie est exprimée en milligramme par litre d'air expiré. En changeant l'embout, il peut être utilisé plusieurs fois, par plusieurs personnes.

Quel que soit le type d'éthylotest utilisé, si votre alcoolémie dépasse la limite autorisée, ne prenez pas le volant.

LES INFRACTIONS

L'alcool est une des principales infractions mortelles sur les routes en France.

Chaque année en France, près de 30 % des accidents mortels sont dus à une prise excessive d'alcool.

Ces décès pourraient être évités si tous les conducteurs respectaient strictement la limitation légale de l'alcoolémie au volant : 0,5 gramme d'alcool par litre de sang et 0,2 gramme d'alcool par litre de sang pour les permis probatoires.

infractions

Haut